Société archéologique et historique de l'île aux Tourtes

Société archéologique et historique de l'île aux Tourtes

Vous êtes ici: Accueil » Fouilles archéologiques » Campagnes 1991-1993
  • Page précédente : Page précédente
  • Imprimer sans les images
  • Page suivante : Page suivante

Campagnes 1991-1993

Les fouilles de 1991, 1992 et 1993 ont eu comme point de départ une carte dressée par l'arpenteur Joseph-Louis Michaud vers 1920. Sur cette carte, on peut y voir le positionnement hypothétique des structures de la palissade et des bastions du fort.

Carte de Joseph-Louis Michaud

Cliquez sur l'image pour agrandir

Partie est de l'île aux Tourtes telle que vue sur la carte de l'arpenteur Joseph-Louis Michaud.

Transit Analyse, Île aux Tourtes. Sites BiFm‑2, BiFl‑5 et BiFl‑6. Inventaire archéologique, 25 mai 1992.

Intervention archéologique de 1991

  • Date de l’intervention : 23 septembre au 4 octobre 1991
  • Date du rapport : 25 mai 1992
  • Auteur : Transit Analyse Inc.
Localisation des fouilles de 1991

Cliquez sur l'image pour agrandir

Localisation des fouilles effectuées lors de la campagne de 1991, sites BIFl‑5, BIFl‑6 et BIFm‑2.

Transit Analyse, Île aux Tourtes. Sites BiFm‑2, BiFl‑5 et BiFl‑6. Inventaire archéologique, 25 mai 1992.

Tableau des objectifs et des résultats de l'intervention
ObjectifsRésultats
Étude de potentiel
  • Connaissance des caractéristiques biogéographiques du territoire.
  • Recherche bibliographique approfondie des diverses occupations historiques de l’île aux Tourtes.
  • Identification des zones susceptibles d’avoir été exploitées par des populations préhistoriques et plus près de nous, par les populations amérindiennes et eurocanadiennes.
  • Tracé du contexte environnemental.
  • Synthèse historique de l’île.
  • Liste des structures historiques répertoriées dans les sources documentaires.
  • Liste des noms et dates d’inhumation des personnes enterrées dans le cimetière de l’île.
Inventaire archéologique
  • Localiser, délimiter et évaluer les structures historiques répertoriées.
  • Inventorier les zones à potentiel préhistorique fort.
  • Donner un aperçu de la présence amérindienne et eurocanadienne sur le territoire.
  • Fournir des renseignements précieux sur l’étendue et l’intensité de l’occupation dans l’île.
  • Fournir un outil de gestion du territoire.
  • Une structure de pierres qui pourrait être le bastion nord-ouest du fort.
  • Une structure de pierres qui pourrait être le presbytère.
  • Une structure dans l’ouest de l’île qui pourrait être d’usage domestique (BiFm‑2).
  • Site préhistorique découvert dans la partie nord-est de l’île (BiFl‑6).
  • Site principal de la mission à l’est de l’île (BiFl‑5).
  • Constructeurs ont utilisé le grès local.
  • Exploitation de la pierre à chaux dans les sols de la série Perrot.
  • Absence de charbon de bois dans les couches archéologiques, contredit l’hypothèse suivant laquelle le fort aurait été rasé par le feu.

Intervention archéologique de 1992

  • Date de l’intervention : 10 au 31 août 1992
  • Date du rapport : 25 juillet 1993
  • Auteur : Transit Analyse Inc.
Localisation des fouilles de 1992

Cliquez sur l'image pour agrandir

Localisation des fouilles effectuées lors de la campagne de 1992, site BIFl‑5.

Transit Analyse, Île aux Tourtes. Site BiFl‑5. Inventaire archéologique, 20 janvier 1995.

Tableau des objectifs et des résultats de l'intervention
ObjectifsRésultats
Fouilles archéologiques sur le site du fort
  • Exhumer les structures repérées en 1991 dans la zone est de l’île (BiFl‑5).
  • Dégagement de la structure de la chapelle avec l’aide de nombreux bénévoles afin d’en connaître les dimensions exactes et par le fait même son intégrité (16,9 mètres par 7,6 mètres ou 55 pieds par 25 pieds).
  • VIII‑B‑23, VI‑B‑4, VI‑C‑4, VI‑C‑8 : Sondages exploratoires en périphérie de la chapelle.
  • Découverte d’un lit de pierres d’origine humaine, contemporain de l’occupation du docteur Brown à l’est de la chapelle.
  • Dépotoir probable au même emplacement dans une couche inférieure.
  • IX‑G‑20 : Découvrir du matériel diagnostique à l’endroit où fut trouvée la structure de pierres pouvant être le bastion nord‑ouest du fort.
  • Dégagement de la structure de pierres du bastion nord‑ouest.
  • Questionnement sur sa construction.
  • Couche d’occupation.
  • VI‑F‑21, VIII‑E‑2, VIII‑E‑21, V‑E‑1, V‑A‑24 : Sondages exploratoires pour expliquer l’espace intérieur du fort.
  • Couche d’habitat qui témoigne d’une occupation très ponctuelle.
  • Couche d’occupation du dix-huitième siècle.
  • Foyer.
  • VIII‑G‑13, VIII‑G‑8, VII‑G‑20 : Localiser les restes de la palissade de bois.
  • Découverte possible des vestiges de la palissade de bois.

Intervention archéologique de 1993

  • Date de l’intervention : été 1993
  • Date du rapport : 20 janvier 1995
  • Auteur : Transit Analyse Inc.
Localisation des fouilles de 1993

Cliquez sur l'image pour agrandir

Localisation des fouilles effectuées lors de la campagne de 1993, site BIFl‑5.

Transit Analyse, Île aux Tourtes. Site BiFl‑5. Inventaire archéologique, 20 janvier 1995.

Tableau des objectifs et des résultats de l'intervention
ObjectifsRésultats
Fouilles archéologiques sur le site du fort
  • III E 1, III E 5, II D 25, III D 5, III D 1, III C 1 : Fouilles archéologiques de la partie est du fort.
  • Matériel provenant de la démolition d’un des chalets.
  • Éléments d’un chalet incendié vers 1940.
  • Matériel datant du régime français, tessons de terre cuite, perles de verre, verre fin et pierres à fusil.
  • V A 25, IV B 1‑5‑6‑10‑11‑15‑16‑20‑21‑25, V C 1‑2‑3‑4‑5, IV C 1‑2‑3‑4‑5, III B 6 : Découvrir de nouvelles structures à l’est de la chapelle comme le presbytère ou un magasin.
  • Découverte d’une structure de pierres formant un carré, tenues par du mortier de chaux. Peut‑être la base d’une cheminée ou d’un foyer.
  • Associée à cette structure, une possible tranchée de construction.
  • Documentation de l’amplitude des bouleversements et des torts causés par les constructions récentes dans l’île.
  • VII B 16 : Découvrir les vestiges d’un plancher à l’intérieure de la chapelle.
  • Couche organique très noire pouvant être associée à des restes de plancher de bois.
  • II G 1‑10, II G 21‑25 : Localiser le bastion nord‑est.
  • Matériel du dix-huitième siècle, perles de verres, clous forgés.
  • VII C 25, VII C 23, VII E 15 : Investiguer la région située au nord de la chapelle afin de découvrir la fonction de cette zone.
  • Zone pauvre en artefacts.
  • Abondance de blocs de pierres anguleux de toutes tailles.
  • Page précédente : Page précédente
  • Retour vers le haut de la page
  • Page suivante : Page suivante

Société archéologique et historique de l'île aux Tourtes
51 rue Jeannotte, Vaudreuil-Dorion, Québec, J7V 6E6
450-455-5588

Une réalisation de : Isabelle Aubuchon

Site propulsé par CMS Made Simple 1.11.2.1 Isabela

Dernière mise à jour 30 octobre 2012